Accueil » Vedette » L’Accueil de jour

Claude Magand (animatrice bénévole) et Jean Lubac (le premier patient)

Claude Magand (animatrice bénévole) et Jean Lubac (le premier patient)

Dès les premières années de son mandat, la présidente, Jacqueline Wintzer-Planté, ressent la nécessité d’un accueil temporaire des malades les plus dépendants, à l’écoute des demandes de familles  en difficulté. Elle l’exprime à l’Assemblée Générale du 7 janvier 2005 : «  Les familles de parkinsoniens ont parfois beaucoup de peine pour assumer la maladie 24 heures sur 24. Un accueil de jour représenterait une aide appréciable ».

 En Mai 2005, elle a déjà rédigé un ambitieux avant-projet, pour un accueil de jour avec ouverture 5 jours sur 7, qui nécessitera l’agrément de la DDASS et du Conseil Général. Vu l’exiguïté du local de l’époque, il faudra trouver un autre lieu. Une prospective comptable donne des conclusions inquiétantes sur le coût. Comment assurer le financement dans la durée ?

 Le 7 juin 2005, Georges Sauvignet fait part au Conseil d’Administration du courrier qu’il vient de recevoir du notaire de Bas-en-Basset (Haute-Loire), l’informant du legs consenti à l’Association,  par  testament olographe établi le 18 février 1998 de Monsieur Adrien GRANGER, décédé dans cette commune le 17 avril 2005. Heureux coup de tonnerre dans le ciel de l’association ! Le Conseil prend de suite la décision d’affecter ce legs à la création d’un accueil de jour spécifique pour les malades parkinsoniens.

Claude Magand

Claude Magand

 Le projet trop grandiose est abandonné, pour une structure indépendante, préservant un caractère

Michel Royer

Michel Royer

avant tout familial. Cet accueil de jour débute en octobre 2008, dans le nouveau et vaste local, acquis et transformé selon les normes d’accueil pour les personnes handicapées, grâce au legs de Monsieur Granger. Michel ROYER, éducateur d’adultes handicapés mentaux dans sa vie professionnelle, et Claude MAGAND, aide-soignante jusqu’à sa récente retraite, en prennent la responsabilité avec compétence et empathie.

 Le premier malade accueilli est Jean, pâtissier de profession, en fauteuil depuis plusieurs années. Il n’a rien perdu de sa convivialité et de sa bonne humeur. Il possède une belle voix et un répertoire étendu de chansons dont il connait toutes les paroles par cœur. Christiane, qui se déplace avec un déambulateur, lui donne la réplique. Gérard, puis Roger, Daniel, grossissent le groupe.

 Il y a des décès, des états qui s’aggravent. Où en sommes-nous aujourd’hui ? Roger et Christiane font toujours partie de l’équipe comme au premier jour ; Maryse et Jeannine, deux nouvelles adhérentes, sont venues les rejoindre, puis Christian qui devrait nous apporter un peu de sagesse, Marie-Jeanne, plus récemment André. D’autres malades pourront s’ajouter en 2013, grâce à l’extension à partir du 1er janvier 2013, aux 43 communes de Saint-Etienne Métropole, des aides au transport des personnes à mobilité fortement réduite, réservées jusqu’ici aux seuls habitants de la ville de Saint-Etienne. Nous espérons tout particulièrement notre ami Albert.

             Simone et Sylviane apportent leur joie de vivre dans une équipe déjà très rieuse. Si les activités du matin, jeux d’adresse et d’équilibre, sont très prisées, les repas ne sont pas tristes du tout ! Quelques personnes profitent d’une accalmie pour se reposer des fatigues de la matinée par une sieste méritée. Nous poursuivons l’après-midi par des jeux mémoire, avec le renfort d’autres personnes qui participent également à l’activité suivante, la gym douce.

             Toute la journée, il est possible d’utiliser le tapis de marche hautement sécurisé offert par plusieurs Caisses de Retraite, principalement le Groupe APICIL, inauguré solennellement lors de la Journée « portes ouvertes » du 1er juin 2012.

             Merci à Michel pour son entrain communicatif. Merci à Claude pour sa présence discrètement attentive.

One thought on “L’Accueil de jour

  1. Je me permet de vous feliciter, c est un plaisir de vous suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *